140 صفحات
Français

Le Point du 18-10-2020

-

الولوج إلى المكتبة لمشاهدتها عبر الإنترنت
اعرف المزيد

Informations

مرسلة بواسطة
تاريخ الإصدار 01 ربيع الأول 1442
اللغة Français
وزن العمل 34 ميغا

Emmanuelle Charpentier Bertrand Haut-Karabakh
Le grand entretien avec la Prix Nobel Delanoë Ces mercenaires
de chimie. Son destin, ses leçons Il sort du syriens à la
de vie, la science et les écologistes… silence solde d’Erdogan
www.lepoint.fr Hebdomadaire d’information du jeudi 15 octobre 2020 n° 2512 - 5 €
L’afaire Mila
Récit d’une défaite française
Mila, invitée de l’émission
« Quotidien » de TMC,
le 3 février 2020.
Vins de Bordeaux 2019, nos meilleures notes
LE POINT N° 2512 § L’AFFAIRE MILA § EMMANUELLE CHARPENTIER, LE GRAND ENTRETIEN AVEC LA PRIX NOBEL DE CHIMIE § HAUT-KARABAKH : CES MERCENAIRES SYRIENS À LA SOLDE D’ERDOGAN § BERTRAND DELANOË, IL SORT DU SILENCE
ALLEMAGNE : 6,10 € - BENELUX : 5,30 € - CANADA : 8,00 $CAN – SUISSE : 7,20 CHF - DOM : 5 € - TOM : 900 CPF - ESPAGNE/GRÈCE/ITALIE/PORTUGAL CONTINENTAL : 5,30 € - MAROC : 42 MAD – TUNISIE : 7,40 TND - CÔTE D’IVOIRE/CAMEROUN/GABON/SÉNÉGAL : 3 700 CFA
L 13780 - 2512 - F: 5,00
CAPTURE D’ÉCRAN DE L’ÉMISSION QUOTIDIEN DIFFUSÉE LE 03/02/2020 SUR TMC/DR - KAY NIETFELD/DPA PICTURE-ALLIANCE VIA AFPPARIS AVANT-GARDE
• •VENTE Paris 22 octobre 2020
e• •EXPOSITION 17–22 octobre 2020 9 avenue Matignon, Paris 8
• • •CONTACTS P aul Nyzam pnyzam@christies.com +33 (0) 1 40 76 84 15
• •Antoine Lebouteiller alebouteiller@christies.com +33 (0) 1 40 76 85 83
PIERRE SOULAGES (NÉ EN 1919)
Peinture 162 x 130 cm, 9 juillet 1961
huile sur toile
6 000 000 – 8 000 000€
©Adagp, Paris, 2020
Auction | Private Sales | christies.com
Les prix de vente comprennent les frais acheteurs ;
pour plus de renseignements, rendez-vous sur christies.com
LE_POINT_DPS_ Promo MW OK.indd 1 09/10/2020 10:32
Christie’s France SNC - N° d’agrément 2001-003. Principal commissaire-priseur habilité : Cécile VerdierPARIS AVANT-GARDE LE JARDIN SECRET DE PAUL HAIM
• • • •VENTE Paris 22 octobre 2020 VENTE Paris 22 octobre 2020
e e• • • • •EXPOSITION 17–22 octobre 2020 9 avenue Matignon, Paris 8 EXPOSITION 15-22 octobre 2020 Kering 40 rue de Sèvres, Paris 7
• • • • • •CONTACTS P aul Nyzam pnyzam@christies.com +33 (0) 1 40 76 84 15 CONTACT Pierre Martin-Vivier pemvivier@christies.com +33 (0) 1 40 76 86 27
• •Antoine Lebouteiller alebouteiller@christies.com +33 (0) 1 40 76 85 83
PIERRE SOULAGES (NÉ EN 1919) JOAN MIRÓ (1893-1983)
Peinture 162 x 130 cm, 9 juillet 1961 La Caresse d’un oiseau
huile sur toile bronze peint
6 000 000 – 8 000 000€ 310 x 110.5 x 47 cm.
4 000 000 Р6 000 000۩Adagp, Paris, 2020
© Successió Miró / Adagp, Paris, 2020
AuAuccttiioon n || P Prriivvaatte Se Saallees s || c chrhriisstitieess..ccoomm
Les prix de vente comprennent les frais acheteurs ;
pour plus de renseignements, rendez-vous sur christies.com
LE_POINT_DPS_ Promo MW OK.indd 1 09/10/2020 10:32 LE_POINT_DPS_ Promo MW OK.indd 2 09/10/2020 10:32
CChhrriissttiiee’’s Fs Frraanncce Se SNNC - NC - N° d° d’’aaggrréémmeennt 2t 2000011--000033. P. Prriinncciippaal cl coommmmiissssaaiirree--pprriisseeuur hr haabbiilliitté : Cé : Céécciille Ve VeerrddiieerrBMW SÉRIE 1 BUSINESS DESIGN
MOTIVATION ASSURÉE.
Consommations en cycle mixte de la BMW Série 1 selon motorisations : 4,5 à 7,6 l/100 km. Émissions de CO : 118 à 174 g/km en cycle mixte selon la norme WLTP.
2
BMW France, S.A. au capital de 2 805 000 € - 722 000 965 RCS Versailles - 5 rue des Hérons, 78180 Montigny-le-Bretonneux.
BMW_Serie1_Edition_Sport_BtoB_Le_Point_205x265.indd 1 05/10/2020 17:00L’éditorial de Franz-Olivier Giesbert
Ces Arméniens qui veulent
mourir debout
Merci Poutine ? N on, ce n’est pas une plaisanterie : La cause des Arméniens du Haut-Karabakh
si le tsar russe n’était pas là pour les « protéger », il y a ne devrait pas faire discussion. A vant
l’offensans doute belle lurette que les Arméniens auraient sive turque et azérie commencée le mois dernier, ils
été rayés de la carte par la Turquie d’Erdogan, dont étaient 150 000 à vivre dans cette petite république de
l’obsession est apparemment de finir le travail des l’Artsakh, l’un de leurs berceaux historiques, couvert
trois pachas des Jeunes-Turcs, artisans du génocide d’églises, frontalier de l’Arménie (3 millions
d’habiarménien de 1915 (près de 1,5 million de morts). tants). Dans sa grande perversité, Staline avait décidé,
TITRE WEBen 1921, de faire don de leur territoire à l’Azerbaïdjan
Aux yeux d’Erdogan, les Arméniens n ’ont,comme alors qu’ils venaient d’y subir des pogroms, dont le
les Kurdes, qu’un seul droit : celui de disparaître de la plus fameux, celui de Bakou, en 1918, perpétré par
l’arsurface d’une terre où ils vivaient avant sa conquête mée islamique du Caucase, avait fait, selon les
estimapar les Turcs. La renaissance de l’Empire ottoman est tions, entre 10 000 et 30 000 morts. Ils eurent cependant
à ce prix, et, pour mener à bien son projet, le président droit, petite consolation, à une certaine autonomie.
turc n’hésite pas à propager la peste djihadiste en lan- À la chute du communisme, les Arméniens du
çant sur le terrain les mercenaires psychopathes de Haut-Karabakh commencèrent à réclamer une réelle
l’ex-État islamique, son ancien allié objectif. Hier en autonomie par les voies légales, tandis que se
multiSyrie, puis en Libye. Aujourd’hui dans le Haut- Karabakh, pliaient, sous l’égide des autorités, des pogroms très CHAPO WEB
bientôt en Arménie. Demain, on prend tous les paris, violents contre leurs homologues dans le reste de
dans notre vieille Europe. l’ Azerbaïdjan : au moins 30 morts à Soumgaït, en 1988 ;
entre 100 et 300 à Bakou, en 1990. Ce qui amena un
Pacha et sultan, Erdogan a raison de se flot de réfugiés arméniens dans la république
autocroire tout permis. Quoi qu ’il fasse, et même s’il nome qui fut bientôt proclamée selon les règles
constiest très contesté dans son pays, les dirigeants de tutionnelles en vigueur, au détriment de la minorité
l’ Occident n’écoutent que leur courage qui leur dit de azérie (10 %). Elle prendra plus tard le nom d’Artsakh,
rester cois, les plus culottés, comme M. M acron, se une province de l’antique royaume d’Arménie.
contentant de condamner son prurit expansionniste.
À l’exception macronienne près, ils font tous penser, Des « séparatistes, » les Artsakhériotes ?
les jobards, à la pauvre Gribouille qui s’était jetée à C’est l’histoire que nombre de nos chers médias
l’eau pour ne pas se mouiller. cherchent à nous faire croire. Il est vrai que le lobby
Quand roulent les tambours et que résonnent les turco- erdoganien, as des relations publiques sonnantes
bruits de bottes, avez-vous remarqué comme nos et trébuchantes, est très puissant en Europe, où il
peuples fatigués ont souvent tendance à ne rien en- contrôle par ailleurs de nombreuses associations
mutendre et même à regarder ailleurs, en particulier quand sulmanes. Quant à l’Azerbaïdjan, il s’est lancé depuis
sont menacés les chrétiens d’Orient, pour lesquels longtemps dans ce qu’il appelle cyniquement la «
dinous n’avons jamais bougé le petit doigt ? Voilà pour- plomatie du caviar », avec des orgies de voyages de presse :
tant bien une espèce en voie de disparition. Ne pour- il en recueille aujourd’hui les fruits médiatiques.
rait-on pas, je vous le demande, avoir pour eux autant
de compassion que pour les tourterelles des bois ? L’un des crimes des Arméniens est sans doute
de gêner la maréchaussée idéologique du camp du Bien,
À la fin du siècle dernier, l’Otan avait fait pour laquelle, du Monde à France Inter, les victimes en
la guerre au Kosovo pour empêcher un ce bas monde sont musulmanes ou ne sont pas : sa
com« génocide » prétendument commencé par les passion va d’abord aux Ouïgours de Chine ou aux
Serbes (chrétiens) contre les habitants d’origine alba- Rohingyas de Birmanie. Il ne lui en reste quasiment
naise (musulmans), en surnombre dans leur lieu de plus pour le peuple arménien, coupable d’être
chrémémoire. Il n’en était rien, comme ce fut démontré tien et dont le royaume, au début de notre ère,
domipar la suite. Aujourd’hui, alors que la coalition nait le Proche-Orient, de Damas à la mer Caspienne,
turco-djihado-azérie musulmane ne fait pas mystère avant d’être envahi par les Assyriens, les Perses, les
de son intention (casser de l’Arménien chrétien), les Mongols, les Turcs, etc., et réduit à peau de chagrin. Un
va-t-en-guerre d’hier rasent les murs en regardant peuple qui aggrave son cas en préférant, comme disait
leurs souliers. Camus, « mourir debout que de vivre à genoux » §
Le Point 2512 | 15 octobre 2020 | 5ÉDITO
M. Macron, qu’avez-vous fait pour Mila ?
out a commencé par une histoire banale. Une ado- France laisse passer… On aurait pu imaginer que la T lescente se fait insulter sur les réseaux sociaux, elle puissance publique refuse net la défaite. Qu’elle mette
répond et reçoit des menaces en retour. Une affaire mal- tous ses moyens en œuvre pour que Mila revienne
s’asheureusement ordinaire, qui aurait pu être oubliée seoir en classe, et que le premier crétin qui moufte soit
comme elle est venue, noyée sous d’autres flots de haine puni ou exclu. Aujourd’hui, c’est Mila qui est punie,
et de bêtise. Mila qui est exclue. Bien évidemment, personne ne
Et pourtant, celle-ci ne passe pas, elle est, pour re- peut lui imposer cette charge, lui demander
d’embrasprendre une formule de Patrick Modiano, « comme une ser un destin sacrificiel qu’elle n’a pas choisi, et encore
piqûre d’insecte qui vous semble d’abord très légère. Du moins lui faire prendre des risques pour sa vie. Il
n’emmoins c’est ce que vous vous dites à voix basse pour vous pêche, la piqûre se fait plus douloureuse chaque jour.
rassurer ». (1) L’affaire Mila ne fait pas revenir, comme Pour elle, bien sûr, mais aussi, d’une autre manière,
l’enquête mémorielle de Modiano, à des souvenirs pour nous tous.
d’enfance. Seulement au mois de janvier dernier. Après La plaie enfle un peu plus lorsqu’on lit le reportage
avoir év oqué sur un réseau social une attirance pour de Marion Cocquet dans son lycée (page 60). Cette
séles filles, Mila essuie une bordée d’injures. Au nom du vérité si répandue parmi les élèves à l’égard de leur an-
Coran. Elle réplique, s’en prenant violemment à l ’islam. cienne camarade, justifiée à la fois par une exigence
En des termes très crus, certes – ce dont elle s’est excusée de « respect » envers les religions et par une forme
ensuite –, mais qui ne visent que la religion. À aucun de fatalisme… A-t-on manqué quelque chose ?
Probamoment elle ne désigne les musulmans. blement, oui. La solidarité presque complète dont
L’enfer se déchaîne alors : Charlie Hebdo bénéficie est
menaces de mort et de viol, récente. Et le symbole est tel Peut-on être Salman Rushdie
précises, massives. Tout cela que l’on peut se demander si
n’est pas seulement virtuel. à 17 ans ? Étrange défaite celle-ci n’est pas surjouée. On
La violence est telle que Mila se souvient que, au déclen-que celle de la société
est exfiltrée de son école. Elle chement de ce qu’il faut bien
n’y retournera pas, sauf pour française, qui s’est résignée appeler « l’affaire Mila »,
Niy prendre ses affaires. Ses per- cole Belloubet, alors garde à l’exil intérieur de Mila.
sécuteurs, eux, sont toujours des Sceaux, affirmait sur
Eupour la plupart dans leurs rope 1 que « l’insulte à la
relilycées respectifs. Cet été, en vacances à M alte, elle a été gion, c’est évidemment une atteinte à la liberté de conscience.
agressée par un jeune homme qui l’a reconnue. Et elle C’est grave mais ça n’a pas à voir avec la menace ».
Belloucontinue de recevoir des promesses d’égorgement ou bet se rétracta quelques jours plus tard, plaidant « une
autres. Sa vie a basculé. Mila se tient désormais dans expression maladroite ». Sans rire… Une « maladresse »,
une forme de clandestinité. Peut-on être Salman Rushdie pour une agrégée de droit… Et la ministre de récidiver
à 17 ans ? Sauf qu’il ne s’agit pas ici de mollahs établis immédiatement en écrivant sur Twitter : « On peut
cridans un pays où ils gouvernent, avec une capacité d’ac- tiquer les religions. Pas inciter à la haine. »
tion hors de leurs frontières, mais d’une foule d’ado- Lors de son discours sur le « séparatisme »,
Emmalescents de son école, et d’un peu partout en France. nuel Macron, lui, a été clair : « Le problème, a-t-il dit, c’est
Ils n’ont peut-être pas l’air bien effrayants, mais ils ont cette idéologie, qui affirme que ses lois propres sont
supégagné. La liberté d’expression, elle, a perdu. Étrange rieures à celles de la République. » Il n’a pas cité Mila.
défaite que celle de la société française, qui s’est rési- Pourtant, elle incarne une nouvelle version, moins
orgnée à l’exil intérieur de Mila. Le récit complet qu’en ganisée et plus diffuse, de ce « problème ». Le matin
fait Nicolas Bastuck dans ce numéro (lire page 48) est du procès de l’un de ses poursuivants, à Auch, Mila
déstabilisant. Comment cela a-t-il pu se produire ? avait écrit un petit mot à sa mère, rapporte Nicolas
Le procès des attentats de janvier 2015, qui se tient Bastuck : « Ils ne détruiront pas ma vie mais ils ont effacé
actuellement, a pourtant plutôt été l’occasion d’un la vie heureuse que j’avais, probablement à jamais. Le pire,
sursaut : le soutien politique à Charlie Hebdo est plus avec tout ce que j’entends et reçois autour de moi, c’est que
unanime qu’au moment de la publication des carica- je me dis que je sais pertinemment comment je vais mourir.
tures de Mahomet en 2006, de l’incendie du journal Avec du recul, je me dis que cette pensée est vraiment grave. »
en 2011 et même du massacre de la rue Nicolas- Appert. Oui, elle est grave § Étienne Gernelle
Mais pour Mila le soulèvement est plus discret. La (1) Pour que tu ne te perdes pas dans le quartier, Gallimard, 2014.
6 | 15 octobre 2020 | Le Point 2512 SOMMAIRE2512
Emmanuelle Charpentier Bertrand Haut-Karabakh
Le grand entretien avec la Prix Nobel Delanoë Ces mercenaires SPÉCIAL MASTERSde chimie. Son destin, ses leçons Il sort du syriens à la
de vie, la science et les écologistes… silence solde d’Erdogan48
84 Covid : les conseils des recruteurs
Expo Vivienne Westwood
vue par son plus grand fan, Lee Price
www.lepoint.fr Hebdomadaire d’information du jeudi 15 octobre 2020 n° 2512 - 5 € 90 Le casse-tête de l’étranger
www.lepoint.fr Hebdomadaire d’information du jeudi 15 octobre 2020 n° 2512 92 Le boom des aides au financementL’afaire Mila SPÉCIAL
28
PAGES
en fin de Récit d’une défaite française journalLyon
On arrête avec CULTUREles bêtises ?
Mila, invitée de l’émission
« Quotidien » de TMC,
le 3 février 2020. 94 BD (Jul & Achdé) : Lucky Luke,
Bruno Bernard,
président de la Grégory Doucet,
métropole de Lyon. maire de Lyon. un visage pâle au Sud
Enquête sur la
gestion des écologistes
Vins de Bordeaux 2019, nos meilleures notes 98 Édition : Zweig, l’ami français
100 Roman (Laurent Mauvignier) :
5 L’éditorial de Franz-Olivier Giesbert jusqu’au bout de la nuit
9 La chronique de Patrick Besson 102 Photographie : Cindy Sherman,
10 Éditoriaux : Nicolas Baverez, Luc je est une autre
de Barochez, Jean-François Bouvet 104 Cinéma (Last Words) : Étrusques,
tomates et fin du monde
LE POINT DE LA SEMAINE
14 L’autre affaire qui empoisonne STYLE
Dupond-Moretti 108 Mode : les fashion weeks
115 Montre : la Pasha de Cartier
FRANCE 116 Auto : Gordon Murray T.50
28 Bertrand Delanoë sort du silence 117 Gastronomie : cinq tables à Lyon
38 Baromètre : un Français sur deux 118 Vins de Bordeaux 2019, notre sélection
boude l’exécutif
126 Bridge & Mots croisés
MONDE
40 Le sacrifice des enfants d’Arménie 128 Le bloc-notes de Bernard-Henri Lévy
44 Ces mercenaires syriens à la solde
d’Erdogan
46 Gaspard Kœnig à cheval sur LE POSTILLON
les traces de Montaigne (16) 131 Prenons garde à la douceur
des choses, par Sébastien Le Fol
EN COUVERTURE 131 Lilian Thuram-Pascal Bruckner :
48 Affaire Mila : une défaite française existe-t-il un « privilège blanc » ?
58 Élisabeth Badinter : 135 Remettre le centre au centre
« Mila est plus civilisée que ceux 138 Oui au séparatisme, par Kamel Daoud
qui lui promettent la mort »
60 Reportage : « Elle a ce qu’elle mérite »
Le Point is published weekly by Société d’exploitation de
l’hebdo madair e Le Point-Sebdo – 1, boulevard Victor, 75015
Paris, France. The US subscription price is $ 200. Airfreight and ÉCONOMIE mailing in the USA by : IMX, C/O USA Agent, Cargo Bldg. 141,
Suite 115-117, J.F.K. Int’l Airport, Jamaica, NY 11430. Periodical 62 On ne bricole pas chez ManoMano
postage pending at Jamaica Post Office 11431. US POSTMASTER :
67 État-major : Alvarez & Marsal France send address change to : IMX, C/O USA Agent, Cargo Bldg. 141,
Suite 115-117, J.F.K. Int’l Airport, a Jamaica, NY 11430. Copyright
Le Point 2020. Origine géographique du papier : Allemagne,
Autriche, Italie. Taux de fibres recyclées : 0 %. SCIENCES
Certification des fibres : PEFC.
Eutrophisa68 Emmanuelle Charpentier : tion Ptot : 0,014 kg/T. PRINTED IN FRANCE.
Entre les p. 138-139 : une couv. + 28 p. Lyon et « Rock star de la biologie ? Cela me va une publiscopie de 4 p. Aquitaine/Limousin/
Poitou-Charentes (quantité partielle) ; un plutôt bien ! »
encart Peter Hahn jeté (abonnés) ; un encart
76 CRISPR-Cas9, les secrets Salon du livre d’histoire jeté (q. partielle) ; un
encart Wabalix jeté (q. partielle abonnés) ; d’une révolution scientifique
un message Le Point jeté (q. partielle
abon82 Futurapolis Santé, le bilan nés) ; un encart abonnement jeté (ventes).
Montblanc_Explorer_Model_ADV_414_64x265_LE_POINT_PSO_LWC_IMPROVED_COSAWARDS.indd 1 29/01/2020 15:50
LE POINT N° 2512 § L’AFFAIRE MILA § EMMANUELLE CHARPENTIER, LE GRAND ENTRETIEN AVEC LA PRIX NOBEL DE CHIMIE § HAUT-KARABAKH : CES MERCENAIRES SYRIENS À LA SOLDE D’ERDOGAN § BERTRAND DELANOË, IL SORT DU SILENCE
ALLEMAGNE : 6,10 € - BENELUX : 5,30 € - CANADA : 8,00 $CAN – SUISSE : 7,20 CHF - DOM : 5 € - TOM : 900 CPF - ESPAGNE/GRÈCE/ITALIE/PORTUGAL CONTINENTAL : 5,30 € - MAROC : 42 MAD – TUNISIE : 7,40 TND - CÔTE D’IVOIRE/CAMEROUN/GABON/SÉNÉGAL : 3 700 CFA
L 13780 - 2512 - F: 5,00
CAPTURE D’ÉCRAN DE L’ÉMISSION QUOTIDIEN DIFFUSÉE LE 03/02/2020 SUR TMC/DR - KAY NIETFELD/DPA PICTURE-ALLIANCE VIA AFP
STÉPHANE AUDRAS/RÉA POUR « LE POINT » (X 2) – ÉLODIE GRÉGOIRE POUR « LE POINT » – STÉPHANE GUIOCHON/« LE PROGRÈS »/MAXPPP (PHOTOMONTAGE)Friche de lecture, 18
Patrick Besson
« Quant aux esprits les plus fins, Tout le monde a arrêté La pluie turque.
ils n’ouvrent jamais un journal » de fumer la pipe, sauf le sage *
(Lewis et Irène, première François Sureau.
partie, chapitre VI). Morand ne peut pas *
s’empêcher d’emmener *
Morand découvre l’avion les personnages
TITRE WEBLa « Pléiade » des romans de comme Proust le téléphone. dans ses voyages.
Morand (2015) – anagramme * *
presque parfaite –, point d’eau
dans le désert littéraire. La leçon féministe Belle Grecque du Seigneur.
de Lewis et Irène : on ne peut * *
s’aimer qu’entre égaux.
Morand : le seul écrivain « L’oisiveté est la mère de tous *efrançais du XX siècle non les vices, mais le vice est le père
méprisé par Céline. Déclaration d’amour de tous les arts » (troisième
signée Morand : partie, chapitre VI).* CHAPO WEB
« Donnez-moi votre *
Les muscles, comme soutien-gor ge, je le mettrai
les uniformes et les armes, dans mon portefeuille » L’argent ne fait pas le
plus jolis sur les femmes. (deuxième partie, malheur mais il y contribue.
chapitre XII).* *
*
Une surprise L’écrivain a été censeur
dans chaque phrase. Quand, dans Londres, de films pendant un an
il y avait l’usine à thé Lipton. (juillet 1942-juillet 1943) : *
le rêve de tous les cinéphiles.
Lewis amoureux d’une *
banquière, Morand d’une
banque : celle du père de L’homme pressé
sa femme (Chrissoveloni). de collaborer.
* *
En 2020, le titre Un nom typique
serait Irène et Lewis. de critique : Gonzague Truc.
* *
Lewis reproche à sa Un roman d’amour entre
maîtresse, Elsa Magnac, deux banquiers ne pouvait
« sa poitrine d’avant-guerre ». pas être long §
Paul Morand, académicien, en 1969.
Déclaration d’amour signée Morand :
« Donnez-moi votre soutien-gorge, je le mettrai
dans mon portefeuille. »
Le Point 2512 | 15 octobre 2020 | 9
UNIVERSAL PHOTO/SIPAÉDITORIAUX
Objectif décarbonation
L’instauration d’un prix du carbone doit devenir La transition écologique, le sauvetage de notre économie, la
le pivot de la transition écologique. Cela implique justice sociale et la préservation des libertés publiques sont
de tourner le dos aux idéologies. pourtant compatibles, mais à la condition de réorienter
profondément les stratégies de transition écologique. Fondées sur
l’autoritarisme, l’étatisme et le malthusianisme, celles-ci sont vouées par Nicolas Baverez à l’échec en France comme dans le reste du monde, les pays
dé’épidémie de Covid-19 renforce la schizophrénie des dirigeants veloppés refusant l’économie dirigée et les émergents récusant L et des citoyens concernant l’écologie. D’un côté, la crise sani- la décroissance.
taire et économique n’a nullement enrayé la menace clima- Le parangon des erreurs à éviter a été donné par la
Conventique. Le confinement n’a été qu’une parenthèse, qui a réduit tion citoyenne sur le climat, qui constitue un réquisitoire sans
provisoirement de 4 à 7 % les émissions, sans modifier leur tra- appel contre les dévoiements de la démocratie directe. Elle n’a
jectoire, qui aboutit à une augmentation de la température d’en- traité ni de la place de l’énergie nucléaire (qui émet quatre fois
viron 4 degrés d’ici à la fin du siècle – au lieu de la cible de moins que le solaire) ni de la tarification du carbone, sans
les1,5 degré visée par l’Accord de Paris. Simultanément, les événe- quelles il n’existe aucune possibilité d’atteindre les objectifs de
ments extrêmes liés au réchauffement se multiplient, des in- l’Accord de Paris, comme la neutralité carbone en Europe à
l’hocendies géants de Californie, de Sibérie ou d’Australie aux rizon de 2050. En revanche, sa condamnation de la science et
inondations qui ont dévasté les vallées des Alpes-Maritimes. de l’économie de marché a débouché sur un catalogue de
meDe l’autre côté, l’urgence impose de donner la priorité à la sures démagogiques, ruineuses et liberticides, sans aucune
évasanté, à la lutte contre l’effondrement de l’économie et au sou- luation de leur bénéfice en termes de décarbonation et de leurs
tien du pouvoir d’achat, tout particulièrement dans une France coûts économiques et sociaux. Cette forme d’écologie, qui
rediminuée, où la production, l’emploi et les revenus sont dura- vêt d’habits neufs l’anticapitalisme et l’illibéralisme, n’apporte
blement amputés et où les plaies ouvertes par la jacquerie des aucune solution au dérèglement du climat mais contribue à
acGilets jaunes demeurent à vif. L’expérience douloureuse du célérer la crise de la démocratie.
confinement incite les ménages à se tourner vers la maison et
la voiture individuelles, au détriment du logement et des
transports collectifs. Cette tension croissante qui oppose l’écologie Le parangon des erreurs
à la préservation de l’économie, de l’emploi et des modes de vie à éviter a été donné par
des citoyens a été illustrée par le rétablissement par
l’Assemla Convention citoyenne blée nationale, le 6 octobre, de l’utilisation des néonicotinoïdes
pour la culture des betteraves, faute de substitut efficace. sur le climat.
Chaque mardi, Atlas accompagnait sa vieille mère au marché.
10 | 15 octobre 2020 | Le Point 2512
ILLUSTRATION : JEAN POUR « LE POINT »Il faut partir avec des idées simples et claires vers la transi- de la décarbonation, qui aurait cinq missions. 1/ Le
renforcetion écologique. Le péril mortel qui nous guette est le dérègle- ment du marché européen des quotas d’émissions, à travers la
ment du climat. L’unique priorité doit donc porter sur la fixation d’un prix plancher maintenu par les interventions d’un
réduction des émissions de gaz à effet de serre, et avant tout de fonds de réserve, afin d’éviter son effondrement. 2/ L’affichage
carbone. Tout le reste en découle, à commencer par la préserva- et la défense d’un prix plancher cible de 50 euros par tonne en
tion de la biodiversité. L’objectif ne peut être la décroissance, in- 2025 et 100 euros par tonne en 2030 – niveau retenu par la
pludissociable de la paupérisation des masses et de la montée de la part des grands groupes pour leur planification stratégique.
violence, mais un nouveau modèle de développement liant 3/ La mise en place d’un ajustement carbone aux frontières de
haut rendement, inclusion sociale et décarbonation. l’Union pour garantir un cadre de concurrence équitable aux
Trois instruments existent pour impulser et conduire la dé- entreprises européennes. 4/ L’introduction du prix du carbone
carbonation de l’économie. Les deux premiers sont la réglemen- dans les normes comptables et dans la valorisation des
portetation et la fiscalité. Ils continuent à être privilégiés par le plan feuilles et les actifs, avec la mesure du réchauffement
climade relance alors même qu’ils n’ont obtenu que des résultats li- tique. 5/ La redistribution des fonds collectés vers l’innovation,
mités. Le troisième est l’instauration d’un prix du carbone. Il notamment dans les technologies de captation du carbone.
repose sur le principe que le marché constitue le meilleur anti- La transition écologique est un sujet beaucoup trop sérieux
dote à ses dysfonctionnements nés de la gratuité du rejet du car- pour être abandonné aux idéologues. Elle ne peut réussir que
bone – dont le meilleur exemple demeure le recours intensif si elle est soutenable pour les finances des États, pour la
renaux énergies fossiles. Le signal par les prix est le plus puissant tabilité des entreprises, pour le niveau de vie et la liberté des
et le plus universel. L’annonce d’une trajectoire de long terme citoyens, que si elle parvient à réaligner les capitaux humain,
permet par ailleurs d’intégrer la contrainte environnementale économique et naturel. Elle doit donc être réintégrée dans
dans les décisions des entreprises et des investisseurs. L’effica- l’économie mais aussi dans la géopolitique. En annonçant
cité de la tarification du carbone a ainsi été démontrée en Suède l’objectif d’une neutralité carbone en 2060, la Chine entend
et au Royaume-Uni, où son introduction en 2011 a entraîné une en faire une arme de découplage de l’Occident et, après la
pandiminution de 15 % des émissions de 2012 à 2015 (contre 5 % démie, une nouvelle démonstration de la supériorité du
modans le reste de l’Union) et l’éradication du charbon dans la pro- dèle total-capitaliste sur la démocratie libérale. Pour l’Europe,
duction d’électricité. la transition écologique constitue donc un enjeu décisif en
Pour remplir l’objectif de la neutralité carbone à l’horizon termes de développement mais aussi de souveraineté et de
vade 2050, l’Union européenne doit donc se doter d’une agence leurs. Elle se fera par le marché du carbone ou ne se fera pas §
Le sultan Erdogan défie le tsar Poutine
L’ingérence turque au Caucase met en lumière les s’est aliéné l’essentiel de la population en poursuivant le conflit
difficultés du président russe à contrôler l’espace au Donbass. À l’intérieur même de la Russie, l’agitation se
pourpostsoviétique, de l’Asie centrale à l’Europe. suit depuis plusieurs semaines dans la région de Khabarovsk
en Extrême-Orient. Et le retour programmé de l’opposant Alexeï
Navalny pose un casse-tête de plus au maître du Kremlin.par Luc de Barochez De tous ces maux, le plus douloureux pour la Russie est
l’inerrière la flambée de violences qui a éclaté autour du Haut-Ka- gérence turque, car elle la touche sur son flanc le plus sensible : D rabakh, il y a le bras de fer auquel se livrent deux despotes. le Caucase. Erdogan a franchi deux lignes rouges, en faisant de
Vladimir Poutine et Recep Tayyip Erdogan écrivent un nouvel l’ Azerbaïdjan la nouvelle tête de pont de sa politique d’islamisme
épisode de l’affrontement séculaire des Empires russe et otto- conquérant et en dépêchant sur le front des mercenaires
syeman. Depuis Ivan le Terrible au XVI siècle jusqu’au début du riens. Il a ravivé la menace islamiste dans une zone où elle est
eXX siècle, une douzaine de guerres ont dressé le tsar et le sul- latente ; il a montré que la Russie n’était pas la seule puissance
tan l’un contre l’autre. Erdogan a rallumé les hostilités en à pouvoir y intervenir militairement. Moscou est très
préocpoussant son allié azerbaïdjanais à s’en prendre à l’enclave mon- cupé par la possible déstabilisation de républiques musulmanes
tagneuse arménienne. Après un silence embarrassé de onze sur le versant nord du Caucase, comme la Tchétchénie.
jours, Poutine a tenté de reprendre le contrôle en imposant une L’instabilité de l’espace postsoviétique n’est pas une
noutrêve aux belligérants. Le cessez-le-feu fut violé sans tarder. veauté, mais Poutine avait toujours réussi, jusqu’alors, à
l’utiliL’ambition du président russe, qui a fait du contrôle de l’es- ser à son avantage. Comme en 2014, lorsqu’il avait exploité le
pace postsoviétique un axe clé de sa politique de puissance, est désordre à Kiev pour faire main basse sur la Crimée. Ou …
en péril. De l’Asie centrale jusqu’à l’Europe, l’ensemble des
marches de la Russie se dérobe à sa domination. Au
Kirghizistan, le pouvoir prorusse est bousculé dans la rue par l’opposi- Erdogan a ravivé la menace
tion, à la suite d’élections législatives manipulées. En
islamiste dans une zone Biélorussie, les protestations ne faiblissent pas contre le
dictateur Alexandre Loukachenko. En Ukraine, le président russe où elle est latente.
Le Point 2512 | 15 octobre 2020 | 11ÉDITORIAUX
… en 2008, lorsqu’il avait saisi l’occasion d’un faux pas de
la Géorgie pour conforter son contrôle sur l’Ossétie du Sud. Ce
qui est nouveau, c’est qu’il n’arrive plus à reprendre la main.
Erdogan a modifié la donne à son profit dans le Caucase, comme
déjà au début de l’année en Libye et comme il avait tenté, mais
là sans grand succès, de le faire en Syrie. À chaque fois, il n’a pas
hésité à s’en prendre aux intérêts russes.
En Libye comme en Syrie cependant, Poutine et Erdogan
ont montré qu’ils savaient tenir compte de leurs intérêts
réciproques. Le Russe ménage le Turc, car celui-ci lui est très utile
à chaque fois qu’il déstabilise l’Otan – comme lorsqu’il
provoque la Grèce en Méditerranée orientale – et qu’il montre
ainsi la vacuité des prétentions américaines à continuer
d’exercer un leadership planétaire. Mais le néosultan d’Ankara est-il
allé trop loin cette fois-ci ?
On a l’habitude de dire que le repli américain ouvre la voie
à l’affirmation des nations. Ce qu’on observe à la charnière de
Cette théorie de complot reptilien est totalement
l’Europe et de l’Asie, c’est plutôt le retour des empires. Un Em- absurde… Oh ! Mon dieu, Bob,
pire russe finissant, dont Poutine peine à maintenir la
cohétu as oublié de mettre ton déguisement !
rence, face à un Empire ottoman fantasmatique, qu’Erdogan
ambitionne de ressusciter pour fuir ses difficultés intérieures.
Deux tyrans à la tête de pays en crise, et dont le prochain ter- effet de prendre la main sur l’information génétique de
n’imrain de rivalité, après la Syrie, la Libye puis le Caucase, pourrait porte quel organisme en remplaçant la séquence d’un fragment
bien se situer au sein même de l’Europe : dans les Balkans § d’ ADN par une autre, comme le ferait le traitement de texte d’un
ordinateur – d’où le terme d’« édition du génome ». CRISPR-Cas9,
c’est rien de moins que la possibilité de « récrire » le vivant à sa
guise ; et pas seulement l’humain.
Les producteurs de semences ont vite saisi le parti qu’ils pou-De quoi le Nobel de vaient tirer de cet outil ultraperformant. Vilmorin & Cie entend
créer de nouvelles variétés de graines grâce à l’ingénierie
génétique. À la fin de 2019, le groupe annonçait la signature d’un chimie est-il le nom ? contrat de licence lui donnant accès à des brevets d’édition du
génome par CRISPR-Cas9. Déjà, en 2016, peu avant son rachat
par Bayer, Monsanto avait acquis une licence comparable. Créer
Porteur d’espoir en matière de thérapie, l’usage des OGM végétaux est devenu bien plus simple qu’avant.
des « ciseaux moléculaires » dépasse le champ Si la Chine a pu se lancer dans la modification tous azimuts
médical. Un bel outil à surveiller. des animaux, c’est aussi pour partie grâce à CRISPR-Cas9. En
2015, des scientifiques annonçaient ainsi avoir produit des
chiens de race beagle aux muscles surdéveloppés. À la fin de *par Jean-François Bouvet
2018, c’est la barrière éthique qui était franchie : He Jiankui
ane sont deux séduisants génies de la génétique, la Française nonçait la naissance en Chine de deux jumelles génétiquement C Emmanuelle Charpentier et l’Américaine Jennifer Doudna, modifiées afin de les rendre résistantes au virus du sida, une
qui ont décroché le Nobel de chimie 2020 (voir p. 68). Le prix première qui a provoqué un tollé chez les scientifiques. D’abord,
vient couronner la mise au point par les lauréates des « ciseaux parce que CRISPR-Cas9 reste susceptible d’engendrer des
momoléculaires » CRISPR-Cas9 au début des années 2010. Cette difications de l’ ADN en des points non ciblés ; ensuite, parce que
innovation biotechnologique magistrale s’avère riche de pro- ces modifications seront transmissibles à la descendance.
messes, pour la thérapie génique en particulier. Illustration ? CRISPR-Cas9 est un bel outil, pour le meilleur et pour le pire :
En 2018, une équipe américano-britannique annonçait avoir tout dépend des mains dans lesquelles il tombe. Dès 2015, des
réussi, grâce à CRISPR-Cas9, à corriger chez des chiens une mu- scientifiques américains mettaient en garde dans Science et
Natation responsable d’une dégénérescence musculaire compa- ture contre l’usage incontrôlé de l’édition génétique pour
morable à la myopathie de Duchenne chez l’humain. De quoi difier l’embryon ou les cellules reproductrices et demandaient
susciter l’espoir pour quelque 300 000 malades de par le monde. un moratoire. Parmi les signataires de la tribune de Science,
JenPourquoi alors un Nobel de chimie et non de médecine ? En nifer Doudna, l’une des deux lauréates du Nobel de chimie… §
* pleine pandémie virale, il n’est guère surprenant que le Nobel Docteur en neurobiologie.
de médecine ait été attribué aux découvreurs d’un virus, celui
de l’hépatite C. Mais là n’est sans doute pas l’unique critère pris
en compte. Car, pour être remarquable, CRISPR-Cas9 n’en est Les producteurs de semences
pas moins un outil de précision dans la trousse des chimistes
ont vite saisi le parti à tirer du vivant. Un couteau suisse dont le champ d’application
dépasse largement celui de la médecine. CRISPR-Cas9 permet en de cet outil ultr aperformant.
12 | 15 octobre 2020 | Le Point 2512
ILLUSTRATION : TARTRAIS POUR « LE POINT »Le point de la semaine
PAR MICHEL REVOL, FABIEN ROLAND-LÉVY ET LES SERVICES DU « POINT »
EN FORME
Odile Renaud-Basso
55 ans – La directrice du Trésor
dirigera la Banque européenne
pour la reconstruction
et le développement.
C’est la première femme
élue à ce poste.
Christian Gravel
47 ans – Le préfet, proche
de Manuel Valls, est nommé
secrétaire général du Comité
interministériel de prévention
de la délinquance et de la
radicalisation.
Justine Coutard
34 ans – L’ex-directrice de
cabinet de Gérald Darmanin
à Bercy, membre du comité
exécutif du groupe ADP, L’autre affaire
dirigera l’aéroport d’Orly.
qui empoisonne Dupond-Moretti
L’ex-procureure générale de Versailles et actuelle direc-EN PANNE
trice de cabinet d’Éric Dupond-Moretti, Véronique Mal-Alice Coffin
42 ans – L’Institut catholique bec (photo), a-t-elle transmis à l’Assemblée nationale des
de Paris a mis fin aux cours
informations mensongères en vue d’obtenir la levée de de l’élue EELV, auteure
du livre Le Génie lesbien, l’immunité parlementaire de Thierry Solère ? La justice,
considérant que son militan- qui enquête sur des soupçons de fraude fiscale visant le tisme est « trop visible ».
député LREM, n’a pour le moment reconnu qu’une «
erSerge Ayoub reur d’analyse », sans « intention délibérée » de mentir. In-55 ans – La Cour européenne
des droits de l’homme a rejeté terrogée par les députés sur ce point en juin, Véronique
son recours. Il s’opposait à la Malbec avait refusé de répondre. Elle avait rétorqué que dissolution de son mouvement
après le décès du militant anti- seul le garde des Sceaux pouvait lancer une inspection
fasciste Clément Méric. générale. Richard Ferrand, le président de l’Assemblée,
Luc Strehaiano en a informé le garde des Sceaux, dans une lettre envoyée
65 ans – Le maire LR de le 22 septembre. Déjà accusé de conflit d’intérêt pour Soisy-sous-Montmorency a
été condamné à 20 000 euros avoir ordonné une enquête contre trois magistrats dans
d’amende avec sursis pour fa- l’affaire des fadettes, Éric Dupond-Moretti diligentera-t-il voritisme, pour deux marchés
publics passés par la ville. une inspection… sur sa propre directrice de cabinet ? § A. Z.
14 | 15 octobre 2020 | Le Point 2512
LUDOVIC MARIN/AFP – ÉLODIE GRÉGOIRE/RÉA – LAFARGUE RAPHAEL/ABACA – JOËL SAGET/AFP – FRANÇOIS LO PRESTI/AFP – DR – AURELIEN MORISSARD/IP3 PRESS/MAXPPP