176 صفحات
Français

Le Figaro Magazine du 16-10-2020

-

الولوج إلى المكتبة لمشاهدتها عبر الإنترنت
اعرف المزيد

Informations

مرسلة بواسطة
تاريخ الإصدار 29 صفر 1442
اللغة Français
وزن العمل 46 ميغا
VENDREDI 16 ET SAMEDI 17 OCTOBRE 2020
Sonia Mabrouk
Dana Manouchehri
WWW.FIGAROMAGAZINE.FR
CES FEMMES QUI SE MOBILISENT CONTRE L’ISLAMISME LES COMBATTANTES
Najwa El Haïté
°208 - n ne zi ga Ma aro Fig
6
m Zineb El Rhazoui Fatiha AgagBoudjahlat
FRÉDÉRIC STUCIN
23690 ET 23691 DES OS
SUPPLÉMENT FIGARO  CAHIER N°1  N
ET 17 octobre 2020  CPPAP N° 2000 C 83022 16
CLIMAT L ’ H E U R E T O U R N E .
Aujourd’hui plus que jamais, nous nous engageons pour répondre aux enjeux du changement climatique.
N o u s p a ss o n s à l a v i te ss e s u p é r i e u re e n m at i è re d’investissement durable pour une finance responsable. Nous nous engageons à publier la trajectoire climatique de nos investissements chaque année, dès 2021. Nous accompagnons les entreprises dans l’atteinte de leur neutralité carbone conformément à l’Accord de Paris.
Parlez-en à votre Conseiller Financier et retrouvez notre expertise climat et nos fonds ISR surdnca-investments.com
M a i s o n d ’ É p a r g n e e t d e Va l e u r 1 9 P l a c e V e n d ô m e 7 5 0 0 1 P a r i s
Services conseil décoration et conception 3D en magasinPréface.Canapé modulable, design Studio Roche Bobois. Frenchaçnr:Cascade.basses et bout de canapé, design Fabrice Berrux.Tables fais
French Art de Vivre
msen. il ch-W b a K u
ndation Fo h e t of u m se m u re tu ulp S c n e to .S le uel ct tra
noncon t, er ib lG iche :M oto P h
9 11 12 14
S O M M A I R E
L’ÉDITORIALde Guillaume Roquette NOUS & VOUSContributrice et hommage CLUB FIGAROActualités du Figaro ARRÊTS SUR IMAGES
ENTRÉES LIBRES 24EN VUEKamala Harris 26LES INDISCRÉTIONSde Carl Meeus 28MISE À JOUR 30LES CLÉS POUR COMPRENDRE 32INITIATIVE & TECHNOLOGIE 34LES RENDEZVOUSde JR Van der Plaetsen
ESPRITS LIBRES 38ÉRIC ANCEAU“Cette crise est un formidable révélateur des carences de nos élites” 42CULTURELLEMENT CORRECT Chanel sans Coco ! LA CHRONIQUEde François d’Orcival 44LA CHRONIQUEd’Éric Zemmour
MAGAZINE 46JEANPIERRE JOUYET, L’AMI DE COURPortrait 50ELLES SE BATTENT CONTRE L’ISLAMISME RADICALEn couverture 62SÉNÉGAL, LES ENFANTS JOCKEYS DE LA SAVANEReportage 70LE MYSTÈRE OLMÈQUEArt 76 SPÉCIAL SANTÉ QUARTIERS LIBRES 84EN VUEThierry Lentz 86À L’AFFICHECulturellement vôtre, par J.Ch. Buisson et les passetemps d’Éric Neuhoff 88CINÉMAet la vision télé de Stéphane Hoffmann 90EXPO“Ceux de 40” 92LE THÉÂTREde Philippe Tesson 94LA PAGE HISTOIREde Jean Sévillia 96LITTÉRATUREet le livre de Frédéric Beigbeder 98ASTURIES, LA NATURE POUR HÉRITAGECarnets de voyage
ART DE VIVRE 109TALENT 110STYLEet la bonne mesure de Julien Scavini 111HORLOGERIE 112VÉLO 114LA TABLEde Maurice Beaudoin 116ÉVASION 119 SPECIAL PLACEMENTS 162LA GRILLEde Michel Laclos 164LES MOTS FLÉCHÉS LE SUDOKUde Bernard Gervais 166BRIDGE 174DERNIÈRE NOUVELLEMarc Dugain FRÉDÉRIC STUCIN, OLIVIER GRUNEWALD
50
ELLES SE BATTENT CONTRE L’ISLAMISME RADICAL “Le Figaro Magazine” donne la parole à ces femmes quotidiennement menacées sur les réseaux sociaux pour leurs prises de position. 98
DE CRIQUES EN SOMMETSRandonnée nature et culture dans des paysages éblouissants, au nordouest de l’Espagne.
Société éditrice : Société du Figaro  Siège social : 14, boulevard Haussmann, 75009 Paris. Tél. : 01.57.08.50.00. Président : Charles EDELSTENNE. Directeur général, directeur de la publication : Marc FEUILLÉE. Commission paritaire du Figaro Magazine (supplément de Le Figaro  N° CPPAP 0421 C 83022) : 2000 C 83022 (édition nationale) et n° 0123C82655 (édition internationale). Cahier N° 1 : Le Figaro Magazine  Cahier n° 2 : Le Figaro Magazine TV imprimé par HÉLIOPRINT (77440 MarysurMarne).
Ce numéro comporte un encart central et national hors abonnés de 4 pages « Promo Abonne ment » ainsi qu’une enveloppe « Armée du Salut » mise sous film pour les abonnés postés de Paris et la région parisienne.
7/ Le Figaro Magazine / 16 octobre 2020
É D I T O R I A L
RÉVOLUTION SILENCIEUSE
’était en avril 2018.Devant les évêques de France réunis au collège des Bernardins, Emmanuel Macron avait salué l’engage ment des catholiques dans la protection de C la vie,« en particulier lorsque cette vie est sans défense »,et il avait cité celle de l’en fant à naître. Il avait également demandé que le Conseil national d’éthique organise des « états généraux de la bioéthique » sur la législation à venir, en particulier l’accès des couples de femmes à la procréation médicalement assistée. Beaucoup, à l’époque, s’étaient félicités de cette main tendue du chef de l’État. Deux ans et demi après,où en sommesnous ? L’avis de la grande majorité des participants à ces états généraux, qui étaient favorables au statu quo sur la PMA, a été délibérément ignoré, alors même qu’Emmanuel Macron avait indiqué pendant sa campagne présidentielle qu’il souhaitait voir un consensus émerger sur ce sujet. Le 31 juillet dernier, en pleine urgence sanitaire, les députés ont adopté en deuxième lecture un projet de loi dit « bioéthique » qui instituait non seulement la PMA sans père, mais plusieurs autres mesures porteuses de trans gressions anthropologiques inédites. Par exemple, l’insertion de cellules humaines dans des embryons d’animaux à des fins de recherche. Jeudi dernier,les députés ont adopté en première lecture un autre texte, repoussant de 12 à 14 semaines la date limite pour pratiquer une IVG, malgré l’avis négatif du Collège national des gynécologues et obstétriciens. Dans une volonté de banaliser l’acte, ils ont également ANDRÉ DE CHsAuSTpENpETrimé la clause de conscience spécifique liée à l’inter
ruption volontaire de grossesse, malgré l’opposition de l’ordre national des médecins. Cette clause avait été vou lue par Simone Veil lors du vote de la loi portant son nom car, disaitelle,« on ne peut obliger personne à aller contre ses convictions ».Rappelons aussi que, dans le cadre de la loi « bioéthique », les députés avaient déjà autorisé en juillet l’interruption médicale de grossesse jusqu’au jour de la naissance en cas de « détresse psychosociale ». L’objectif du planning familial de supprimer tout délai d’accès à l’IVG n’est plus très loin. Alors que le pays regarde ailleurs,obnubilé par la crise sanitaire, la majorité parlementaire LREM bouleverse à marche forcée tous les grands équilibres éthiques qui structuraient jusqu’ici la famille et la transmission de la vie humaine. Cette révolution sociétale, sauf l’extension de la PMA, n’était pourtant nulle part annoncée dans le programme d’Emmanuel Macron et ni lui ni son gouver nement ne la soutiennent officiellement. Mais ils laissent faire, dans un silence qui permet d’éviter tout débat sur ces questions pourtant cruciales. Sauf que l’histoire n’est pas encore écrite puisque aucun des textes votés à l’Assemblée, que ce soit sur l’extension de la PMA ou de l’IVG, n’est définitivement adopté. Il reste plusieurs mois de procédure parlementaire pour porter ces sujets en pleine lumière. Ils le méritent.
Guillaume Roquette Directeur de la rédaction du Figaro Magazine groquette@lefigaro.fr @G_Roquette
9/ Le Figaro Magazine / 16 octobre 2020
P O U R V O T R E S A N T É , É V I T E Z D E G R I G N O T E R E N T R E L E S R E P A S . w w w . m a n g e r b o u g e r . f r